Veilleur de vin propose des ventes privées de vins d'auteurs à prix domaine. Au fil des saisons, découvrez ces vins rares, fruits d'une approche naturelle de la culture et de la vinification.

En savoir plus

 Livraison 15 € H.T. partout en France, gratuite dès 24 bouteilles.

Lettre d'informations

Domaines Il y a 30 domaines

par page
Résultats 13 - 24 sur 30.
  • Domaine Henri MILAN

    Henri MilanComment parler du Domaine Milan sans parler d’Henri Milan ? Henri Milan est un trublion, anarchiste (de droite, précise-t-il) et iconoclaste qui bousculera avec génie l’histoire du domaine familial créé au milieu des années 50.

    Nous sommes au nord des Alpilles, sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence. Un terroir unique, où l’ensoleillement méditerranéen rencontre la fraicheur de la montagne, les Alpilles. Henri Milan, de retour du service militaire en 1985, reprend le domaine. Très vite, il veut faire le meilleur vin naturel possible. Il converti le domaine au Bio en 1988, et réduit progressivement toute la chimie présente sur le domaine. Il produira ses premiers vins sans ajout de soufre dans les années 2000.

    A partir de la fin des années 90, Henri a commencé à collaborer étroitement avec Claude Bourguignon, chercheur en agrobiologie des sols, et les résultats ne se sont pas faits attendre. C’est toute la production du Domaine Milan qui gagne en complexité, en finesse et en originalité. Et le début de la reconnaissance par les plus grands critiques.

    2007, nouveau coup d’éclat : Henri sort de l’AOC Baux de Provence. Il a une idée très précise de la meilleure façon de sublimer ses parcelles, et le cadre trop rigide et conformiste de l’AOC est une limite qu’il décide de supprimer, tout simplement.

    Depuis trente ans, Henri Milan s’est fixé l’objectif d’égaler les plus grands domaines français, sans concessions. Un terroir unique, pas d’intrant, pas de filtrage, pas de collage, et un minimum de SO2 (voire pas du tout selon les millésimes). Ses vins sont vivants, étonnants. Respirez les aromes citronnés et de gentiane d’un Grand Blanc, et vous ne l’oublierez jamais. Quant à La Carrée, on frise la perfection avec un vin de gastronomie qu’on retrouve sur les tables des chefs étoilés…

    Le Domaine Milan, c’est superbe, et ça se passe maintenant sur Veilleur de vin.


     

    Domaine Henri Milan - Labour d'automne

    Domaine Henri Milan2

    0 produits

  • Domaine Pierre André

    0 produits

  • Dominique Lucas

    Dominique Lucas : Grands vins de Savoie !

    Deux domaines pour un vigneron singulier

    Dominique Lucas se partage entre les 2,5 hectares du domaine familial en Bourgogne et le domaine qu’il fonde en 2008 en Haute-Savoie, aujourd'hui 6 hectares au bord du Lac Léman. C’est ce dernier que nous avons sélectionné pour vous pour cette vente.

    Après des années comme chef de culture à Beaune et Vosne-Romanée, à bichonner les parcelles les plus mythiques, Dominique Lucas décide de voler de ses propres ailes. Mais pas à n’importe quel prix. Tout d’abord, il souhaite s'éloigner des appellations prestigieuses où la pression financière est telle qu’on ne peut se permettre de perdre du rendement, justifiant chaptalisation, enzymages, levures chimiques, etc.

    Biodynamie, travail d’orfèvre et amour de la vigne

    Pour Dominique Lucas, les vendanges se font en plusieurs passages afin de ramasser le raisin à meilleure maturité. La vinification est traditionnelle, longue et l'élevage court dans des tonneaux, cuves ovoïdes et amphores. Les vendanges manuelles se réalisent avec un tri exigeant à la vigne et au chais.

    Les rendements sont faibles pour élaborer des vins précis et équilibrés. Les vieilles vignes accidentées sont labourées à cheval. Après les vendanges, les vignes sont confiées aux moutons pour l'entretien du sol. Elles sont traitées avec des plantes médicinales récoltées en montagne et séchées au Domaine en suivant le calendrier planétaire.

    L'ensemble des interventions sur les vignes et sur les vins sont réalisées dans le plus profond respect de la biodynamie.

    « Je suis sorti de l’AOC, je veux être libre de mes actes… »

    Parce que Dominique a une idée très précise des vins qu’ils veut élaborer, et qu’il n’est pas question de se laisser contraindre par un cahier des charges, il décide tout bonnement de renoncer à l’AOP (l’ancien AOC). Sur ses terres savoyardes, il cultive bien sûr le Chasselas local, mais aussi du Pinot Gris, du Savagnin, du Chardonnay et du Sauvignon. Aucune cuverie inox n’est présente au domaine, « une aberration lorsqu’on travaille en biodynamie ». Il utilise des œufs béton et des amphores en argiles, qu’il a conçu lui-même selon le nombre d’or (et avec de l’argile du domaine pour les amphores).

    Un résultat sublime

    Le résultat est à la hauteur des efforts du vignerons. La Revue des Vins de France dit de ses vins “Leur qualité est telle que ce vigneron se place parmi les talents de la région à suivre absolument : ses vins comptent parmi les plus excitants du paysage savoyard actuel.”. Se production annuelle part en quelques mois seulement et est réservée jusqu’à 3 ans à l’avance. Elle se retrouve sur les plus grandes tables. Normalement, il ne prend plus de nouveaux clients professionnels, mais fait une petite exception pour les Veilleurs !

    0 produits

  • Famidda de peretti della rocca

    Le soleil se couche sur le maquis et se reflète sur un verre de rosé du domaine Famidda de Peretti Della Rocca... 

    Voilà deux splendides raretés, un blanc et un rosé de l'AOP Figari. 

    De retour de Paris en 2003, Jean-Baptiste de Peretti Della Rocca s’installe sur les terres familiales en tant que viticulteur dans l’extrême sud de l’île.
    Bon sang ne saurait mentir, Jean-Baptiste n'est autre que le cousin d'Yves Canarelli, du fameux Clos Canarelli également dans le secteur méridional de Figari. Guidé par son cousin, Jean-Baptiste plante ses propres vignes et développe une culture raisonnée (pas encore certifiée Bio) et une approche saine de la vinification. 
    Ce petit fils d'agriculteur affûte ses goûts et tous ses sens au travers de nombreux voyages qui lui donneront une ouverture d’esprit sur le monde indispensable à l’élaboration de ses vins.
    Dans sa manière de travailler, le côté artistique de Jean-Baptiste De Peretti Della Rocca balance avec son goût des traditions. Père de deux enfants, la cuvée Jules n’est autre qu’un hommage à son père, mais aussi une manière de donner des ailes à son fils...

    0 produits

  • FUORI MONDO

    Encore une fois, c’est une histoire de vin et destin atypique que nous vous racontons. Cette fois, c’est l’histoire d’un coup de foudre. Le vrai, celui qui bouscule une vie. Olivier Paul Morandini est Belge, et a la bougeotte. Il parcourt le monde et exerce de nombreuses professions, presque toujours à vocations sociales. De retour en Europe, avec une détermination incroyable et non sans difficultés, il fédère les pays de l’Union Européenne autour de la création d’un service d’appel d’urgence coordonné (le 112), qu’il dirigera ensuite pendant une dizaine d’année.

    Pourtant, un voyage en Italie va tout changer. C’est le pays de son grand-père, sur lequel il vient fréquemment faire le plein de soleil et de rencontres. Dans le restaurant d’un village du cœur de la Maremme toscane, il goûte un millésime 1999 du (micro) domaine Volpaiole.  L’émotion que provoque cette dégustation le touche profondément, et marquera le point de départ d’un changement de vie. Olivier rencontre les propriétaires du domaine, se lie d’amitié et revient les voir chaque année. Jusqu’à ce jour de 2008 où les propriétaires lui proposent de racheter le domaine, qui ne fait alors qu’un hectare. En dépit du risque et sans aucun moyen financier, Olivier écoute son coeur et plaque, avec femme et enfant, sa vie bruxelloise pour devenir apprenti-vigneron… Le domaine Fuori Mondo (Au delà du monde) est né.

    Patiemment, Olivier apprendra le métier, et prendra les bonnes décisions, comme convertir immédiatement le domaine en biologique, puis en biodynamie. Situé sur les collines de la côte toscane en Maremme, sur la célèbre côte des Etrusques, le domaine surplombe la mer sur un terrain argileux et schisteux. Dix ans après sa reprise, le domaine fait aujourd’hui 5 hectares et regroupe les variétés de Sangiovese, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Alicante, Ciliegiolo, Colorino, Canaiolo, et Foglia Tonda.

    A la vigne, vendanges manuelles et sélection drastique des grappes. A la cave, fermentation alcoolique avec les seules levures indigènes du vignoble, aucun produit œnologique ajouté et un minimum de sulfites lors de la mise en bouteille. S’en suit un élevage en barrique très précis qui donne de la structure et de la finesse sans jamais tomber dans l'excès de bois.

    Les vins sont tous étonnants de profondeur et de finesse, tout en offrant énormément de fruit et de naturel. En un dizaine d’année seulement, avec la passion et la détermination qui le caractérisent, Olivier Paul Morandini réussi un tour de force. Il érige un nouveau domaine parmi les plus intéressants de Toscane, courtisé par les plus grandes tables étoilées (à la carte de l'Arpège d’Alain Passard, du Louis XV d’Alain Ducasse, du George V, etc.). Et, peut être le plus important pour Olivier, sa production confidentielle distille de l’émotion pure.

  • Gombaude-Guillot

    La devise du domaine Gombaude-Guillot, dans le Bordelais, tient en trois mots : Pomerol – Terroir – Bio. Forcément, ça nous parle chez Veilleur de vin. Vous objecterez que ce n’est pas parce que c’est bio que c’est bon, et vous aurez raison. Mais nous devons vous avouer quelque chose : Gombaude-Guillot nous a réconcilié avec le Bordeaux. Goûter Gombaude-Guillot est une expérience délicieuse et déstabilisante, qui vous fait découvrir à quel point vous ne connaissiez pas le Bordeaux, et la magie qui peut sortir de ce terroir quand on l’aime.

    Gombaude Guillot - La famille LavalLa famille Laval, qui dirige le domaine depuis 150 ans sur le plateau de Pomerol, aime son terroir, au point qu’elle a su prendre des risques pour le laisser s’exprimer et le magnifier dans ses cuves. Claire Laval reprend le domaine en 1983 et oriente rapidement la production vers une approche naturelle, à l’écoute du sol et de la nature qui l’entoure. Véritables précurseurs, le domaine respecte le cahier des charges de la production bio avant même l’existence d’une certification, juste par conviction que c’est la meilleure façon, et la plus durable, de produire du vin d’exception. Les 7 hectares du domaine seront tout de même labélisé bio en 2000. 15 ans déjà…

    Une fois n’est pas coutume, nous laisserons la parole au domaine pour présenter leur démarche. Tout simplement parce qu’il nous a semblé difficile de faire mieux que ce qui suit !

    Domaine Gombaude Guillot - vendanges

    Vendanges 100% manuelles au domaine Gombaude Guillot

    Gombaude-Guillot tire sa substance d’un des grands terroirs viticoles du monde, le plateau de Pomerol.

    Offrir sans artifice, mais dans toute sa richesse, la quintessence d’un grand terroir viticole, c’est le sens de la viticulture et de la vinification biologique que nous pratiquons.

    Pratiquer une viticulture « biologique » c’est amener le raisin à maturité dans des conditions optimales en s’appuyant sur les richesses que nous offre la nature plutôt que d’utiliser des produits chimiques qui la dégradent. Vinifier naturellement c’est guider l’élaboration du vin en s’appuyant au maximum sur les ressources du moût lui-même. Les éventuels intrants (un peu de soufre), étant limités au minimum indispensable (cf fiches techniques des vins).
    C’est tout cet ensemble qui nous permet d’élaborer pour vous un vin ample et fin, concentré et équilibré, reflet authentique de l’un des très grands terroirs viticoles du Bordelais.

    Nos pratiques en Agriculture Biologique sont contrôlées et certifiées par un organisme agréé indépendant depuis 1997 (ECOCERT).
    Gombaude-Guillot est, de ce fait, le premier Grand Cru du Bordelais (au sens de grand terroir, il n’y a pas de classement officiel à Pomerol) à avoir été certifié en Agriculture Biologique.

    Notre pratique de la Biodynamie, initiée en 2006, se développe et est également en voie de certification (Biodyvin).
    En pratique, nos efforts quotidiens portent sur…

    Respect du sol et des terroirs
    Domaine Gombaude Guillot - fleursQuand un sol est vivant, les micro-organismes qui le colonisent forment une interface entre le monde minéral et le monde végétal. Ils transforment la roche mère, en solubilisent les éléments, les rendent assimilables… Tous nos efforts visent à maintenir et à stimuler la vie des sols. Seul un sol vivant rend disponible pour la vigne, l’essence du terroir.

    Bio ou biodynamie ?
    Le cahier des charges bio est une base minimale qui rompt avec les pratiques « biocides » de l’agriculture conventionnelle. Au-delà de cette étape fondamentale, l’attention aux rythmes intimes de la matière vivante amène à la biodynamie. L’alliance avec les plantes « compagnes » et la recherche de la biodiversité ouvrent encore d’autres voies.

    Protéger l’environnement
    L’agriculteur biologique veille à éviter toute dégradation de l’environnement. Les fertilisations sont faites avec des amendements naturels peu solubles, les herbicides sont interdits (entretien mécanique -et en partie manuel- des sols). Seuls sont autorisés les produits de traitement à base de sels minéraux simples, d’extraits de plante ou les préparations de type homéopathiques.

    Respecter la santé du consommateur
    Les méthodes de culture employées, les rendements maîtrisés, font naître des produits bien concentrés et équilibrés, sans résidus de pesticides. La vinification sert le vin en écartant les pratiques œnologiques standardisantes. Un léger dépôt est possible : nos vins ne sont pas filtrés.

    0 produits

  • Jean-François GANEVAT

    0 produits

  • MARCEL LAPIERRE

    0 produits

  • Marcel Lapierre

    Quel plaisir de vous proposer un domaine mythique. Marcel Lapierre, c’est non seulement LA référence du cru Morgon, mais également des grands vins natures. Rare dans le commerce, mais présent sur les grandes tables étoilées, le domaine nous fait l’honneur de proposer son superbe Morgon, et la micro-cuvée Camille, vinifiée par la fille de Marcel, sur une parcelle d’un hectare seulement…

    Nous sommes dans le Beaujolais, à Villié-Morgon, au coeur du cru Morgon, un terroir particulier constitué de roches décomposées et de schistes friables.

    Un domaine façonné depuis plus de trois générations !

    C’est le grand père de Marcel qui s’installe à Villié-Morgon et démarre l’exploitation au début du siècle. Elle sera reprise par son fils, Camille, qui la transmettra à son petit-fils, Marcel. Nous sommes en 1973, et le domaine compte alors 7 hectares.

    Dès 1981, sous l'impulsion de Jules Chauvet, Marcel décide de vinifier sans SO2 ni levurage et de cultiver ses vignes en Biodynamie. Fini les engrais chimiques et les désherbants, Marcel Lapierre valorise le végétal et le minéral et permet à ce superbe terroir de s’exprimer pleinement. La reconnaissance s’installera progressivement pour ne jamais se démentir. Marcel Lapierre deviendra un des papes de la viticulture biologique et un modèle à suivre pour les producteurs de grands vins natures.

    Vieilles vignes et vins vivants !

    Une des forces du domaine, c’est l’âge moyen du vignoble : 60 ans. Il y a aussi la situation des vignes, sur le fameux terroir de la Côte du Py. Maintenant, imaginez 35 ans de culture en biodynamie... Les terres du domaine sont plus vivantes que jamais, et les vignes remplies d’énergie.

    Depuis la disparition de Marcel en 2010, c’est sa femme et ses deux enfants qui ont repris le flambeau et perpétuent la tradition tout en apportant leur touche personnelle.

    Les vins du domaine, aux teintes profondes de grenat, dévoilent des arômes subtils de réglisse, de violette et de cerise tout à fait caractéristiques. Référence de l'appellation Morgon, ils sont reconnus par les critiques du monde entier et se retrouvent sur les tables des plus grands restaurants étoilés. Quelle fraîcheur !

    Difficile de terminer sans cette citation : «Je ne connais aucune déception qui résiste à un morgon de Marcel Lapierre.» Guy Debord.

    0 produits

  • Michel Bregeon

    Cette fois, nous vous faisons voyager au cœur de la Loire, dans le Muscadet, avec le mythique domaine Michel Bregeon.

    Le domaine, c’est d’abord l’histoire de la famille Bregeon, puisqu’il se transmettra du grand-père au père, puis du père au fils. C’est pas mal aussi l’histoire de ce fils, Michel, homme de terroir, de caractère et de conviction. Nous sommes en 1975 quand il reprend le domaine et se fixe, bien avant la « vague » bio, des principes suivis aujourd’hui encore par nos vignerons préférés : peu ou pas de traitements dans les vignes, rendements limités, enherbement des vignes. Et bien sûr des vendanges entièrement manuelles pour respecter le fruit et éviter tout écrasement des baies et pré-oxydation des jus. Il emmène alors le domaine vers une production de qualité qui commencera à faire sa renommée. Plus tard, dans les années 1990, Michel fédèrera 14 vignerons locaux autour d’un mouvement pour la reconnaissance officielle du Cru « Gorgeois ». En imposant un cahier des charges de production et de vinification rigoureux, il permettra le développement des crus Gorgeois, des vins riches, structurés, élégants et dotés d’un grand potentiel de garde.

    cépage Melon de Bourgogne - Domaine Michel Bregeon Le cépage Melon de Bourgogne est à l’origine de ces grands Muscadet blancs, trop méconnus, qui constituent à nos yeux un des meilleurs rapport qualité-prix de France. Autre particularité du terroir, un sol silico-argileux avec un sous-sol de gabbro, une roche magmatique cristallisée, qui apporte une minéralité exemplaire aux vins.

    Fred LaillerLorsque Fred Lailler reprend le domaine en 2011, on se dit qu’il va devoir assumer un sacré héritage. Et bien force est de constater aujourd’hui qu’il a réussi son pari de perpétuer la tradition d’excellence de Michel Bregeon, tout en ajoutant sa touche personnelle aux vins du domaine. La revue des vins de France, Bettane et Desseauve, et modestement, vos serviteurs Veilleurs de vin, s’accordent à dire que les Muscadet et la cuvée Réserve, façon Lailler, sont des vins merveilleux, à découvrir de toute urgence.

    Nous vous proposons sur cette vente deux types de vins. D’abord les Muscadet 2013 et 2014, qui sont encore sur la jeunesse, à boire dès maintenant sur de jolis fruits de mer, ou à garder quelques années. Ensuite la cuvée réserve, qui a déjà quelques années de bouteille, et vous fera découvrir tout le potentiel de ce grand domaine.

    Vendanges Domaine Michel Bregeon

    0 produits

  • Microcosmos

    Microcosmos est le premier chai urbain de France. Situé au centre de Marseille, Microcosmos élabore des micro-cuvées avec des raisins vendangés à la main en Provence.

    0 produits

  • Olivier Horiot

    Olivier Horiot est une étoile montante du Champagne. Le domaine suscite beaucoup d’intérêt parce qu’il produit des Champagne absolument uniques, très typés et d’une grande pureté.

    A contre-courant des grands domaines de appellation, Olivier isole ses différents terroirs dans des cuvées distinctes. On est donc très loin des Champagne d’assemblage standardisés, ici, on recherche l’expression du terroir et la pureté du fruit.

    Domaine Champagne Olivier Horiot

    Olivier est issu d’une famille de vignerons installée depuis des générations à Riceys, au cœur de la côte des bars en Champagne. Il démarre le métier en 1999, et n’a de cesse depuis d’élaborer des vins de caractère, sans concession. Depuis 2013, les 8,5 hectares du domaine sont certifiés agriculture biologique (ecocert). Pour Olivier, il est très important de rester à l’écoute de la vigne et de tout ce qui l’entoure. Il applique les principes de la biodynamie, et développe une approche la plus naturelle possible en vinification.

    Nous vous proposons donc ses Champagne millésimés élevés en fût de chêne pendant un an sur lies afin de respecter au mieux le fruit de l’année.

    Nous avons aussi la chance de vous proposer ses vins tranquilles, qui sont de véritables raretés. Un rosé des Riceys (100% pinot noir, quasiment rouge) produit à 2500 bouteilles, tout simplement époustouflant de pureté. Enfin, un blanc prêt à boire du millésime 2010 (produit à 490 bouteilles), maintenant introuvable.

    Les amis, faites-vous plaisir pour les fêtes,  avec du vrai champagne d’exception, racé et exclusif.

    La Revue des Vins de France dit du domaine : “Une aventure gustative unique amplifiée par une culture biodynamique qui révèle chaque millésime le plus naturellement possible.”

    Domaine Olivier Horiot

    0 produits

Résultats 13 - 24 sur 30.